mercredi 20 janvier 2010

10 ans, 30 albums (Part.4)

Quatrième salve de la série "10 ans, 30 albums".



Montréal Power. Du moins en partie. Avec Arcade Fire, et les québécois de Malajube, qui ont sû rendre la langue française fluide sur des chansons pop comme personne avant eux. Avec surtout the Unicorns, meilleurs représentants de l’indie pop des 00s, trio aussi brilliant que fulgurant, que je regretterai toujours d’avoir raté une certaine semaine d’août 2004, dans une salle improbable de l’Ouest parisien. En 2006, je me consolais avec Islands. En 2009, avec Clues. Proche de tout ce petit monde, en tout cas dans ma discothèque, the Robot Ate Me, disque sans doute le plus méconnu de ma sélection, et Minus Story, qui après un album lo-fi remarquable, a réalisé là l’album parfait. Je réalise avec curiosité que ces groupes partagent dans leurs paroles une thématique récurrente : celle de la maladie et de la mort. Who will cut our hair when we're gone? A part ça, tout va bien.

the Unicorns - Who will cut our hair when we're gone? (Alien8, 2003)
Malajube, Trompe l'oeil (Dare to Care, 2006)
Arcade Fire - Funerals (Merge, 2004)
the Robot Ate Me - they ate themselves (Swim Slowly, 2002)
Minus Story - No Rest for Ghosts (Jagjaguwar, 2005)

(Avant-dernière partie, demain!)

2 commentaires:

  1. Ah, Je me retrouve totalement dans ces cinq là!

    RépondreSupprimer
  2. J'imagine... j'attends ton top, alors, aussi!

    RépondreSupprimer