vendredi 28 juin 2013

Lève la tête

Dans la ruelle, les arbres, le soleil,
Il regarde quelque chose de rectangulaire
Qui dans sa main émet de la lumière

Aux abords d'une école, les oiseaux, les enfants, une farandole
En attendant, elle écoute quelque chose de rectangulaire
Qui dans sa main émet de la lumière

Des gens sur la place, un soir,
L'ivresse d'être là, ensemble,
Ils écoutent et regardent, ils se parlent, solitaires
Dans quelque chose de rectangulaire

Dans une salle obscure, un spectacle de musique
On reconnait le public qui écoute et regarde non pas la scène authentique
Mais quelque chose de spectaculaire
Dans quelque chose de rectangulaire

Celui qui donnait le spectacle,
Abandonne le combat de guerre lasse
S'oublie lui aussi dans son quelque chose de rectangulaire

Il y voit celle qu'il aime
Elle fait l'amour dans son quelque chose de rectangulaire
Qui l'envoie en l'air

En silence le ciel est magnifique,
Qui lui aussi dégage une clarté hypnotique
Et ne possède aucun rebord, aucune limite

Lève la tête au lieu de t'oublier
Dans quelque chose de rectangulaire

Jérôme Minière, Quelque chose de rectangulaire
Jérôme Minière danse avec Herri Kopter (La tribu, 2013)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire